Bien s'hydrater

Le 30/07/2013 à 19:46

Chocolat interdit 468x60
Au quotidien, boire est un geste naturel que nous faisons spontanément sans même y réfléchir. En effet, le corps humain étant constitué à plus de 60% d’eau, nous ne pourrions pas vivre plus de quelques jours sans boire. L’eau devant être sans cesse renouvelée, comment assurer au mieux vos besoins hydriques ?

L'hydratation : en pratique

L’eau se répartit à travers tout le corps. Elle fait partie intégrante de la structure de nos tissus (organe, peau, muscles, sang etc.).

Elle participe au bon fonctionnement de nos organes, à l’élimination des toxines au niveau des reins et contribue à la régulation de la température corporelle via la respiration et la sudation.

Les besoins et les pertes étant nombreux (2,5l par jour), il est donc indispensable de les compenser en s’hydratant suffisamment.

Il est important de s’hydrater sans attendre la sensation de soif puisque ce phénomène est déjà le signal d’alerte d’une déshydratation.

Attention une déshydratation peut vite s’installer. Soignez vigilant et attentif aux symptômes les plus courants : la soif, les maux de tête, les étourdissements, la fatigue, les crampes.

S’hydrater passe aussi bien par les aliments que par les boissons. En effet, les aliments consommés quotidiennement apportent en moyenne 1l d’eau par jour. Il est donc vital de compléter les apports hydriques avec les eaux de boisson, soit en moyenne 1,5l. Pour optimiser au mieux votre hydratation, mieux vaut répartir votre litre et demi d’eau tout au long de la journée.

La boisson idéale reste l’eau qui complète l’alimentation en oligo-éléments et en minéraux. Certaines boissons (soda light, jus de fruit, sirop, alcool etc.) seront consommées uniquement à l’occasion et pour vous faire plaisir. Et d’autres pourront compléter l’eau naturelle (eaux gazeuses, infusions, thé, café léger, bouillons de légumes etc.).

Quelle eau choisir ?

Différentes eaux sont à notre disposition mais toutes n’ont pas la même qualité.

Comment vous y retrouver ?

- L’eau du robinet : elle provient d’une nappe phréatique ou d’une rivière. Elle est tout à fait saine car elle est traitée et régulièrement contrôlée. Sa composition et son goût changeront néanmoins d’une région à l’autre selon la composition des roches et des sols qu’elle traverse.

- L’eau de source : elle est d’origine souterraine et sa composition en éléments minéraux est variable. Elle est saine et protégée contre les risques de pollution. Lors de son conditionnement, toute adjonction est interdite excepté celle de gaz pour les eaux pétillantes.

- L’eau minérale naturelle : elle est également issue de nappes souterraines mais contrairement aux eaux de source, sa composition doit rester stable dans le temps et ne pas varier selon les saisons. On en trouve des plus ou moins minéralisées et peuvent être conseillées dans certaines conditions et durant une période définie : femmes enceintes, personnes âgées, sportifs, préparation des biberons, problèmes de transit etc. Si vous optez pour des eaux minérales, pensez à les varier pour optimiser les apports en oligo-éléments.

- Les eaux gazeuses ou gazéifiées : le gaz peut être naturellement présent dans la source ou il peut être ajouté. Riche en dioxyde de carbone, l’eau pétillante est plus acide au goût que l’eau plate. Sa saveur peut néanmoins varier en fonction de la source dont elle est issue ou de l’eau utilisée au départ de sa fabrication. A noter que les eaux gazeuses sont plus concentrées en sel que les eaux plates : aussi choisissez les eaux les moins riches (San Pelligrino®, Perrier®, Salvétat®, Rosanna® etc.).

Pour celles et ceux qui ont des difficultés à boire régulièrement, voici quelques astuces :

- ayez toujours à portée de main une petite bouteille d’eau

- optez pour des tisanes, thé, café et autres boissons chaudes

- donnez du goût à votre eau en y ajoutant des arômes (jus de citron, anis, sucrettes etc.)

- choisissez à l’occasion des boissons aromatisées sans sucres

Vous l’aurez compris, l’hydratation est vitale. N’attendez pas d’avoir soif, buvez régulièrement et sachez adapter les quantités selon votre activité physique. Et n’oubliez pas de porter une attention plus particulière aux personnes plus fragiles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées) et ce quelque soit la saison.
Auteur : L'équipe Recettes Diététiques