La cuisine indienne

Le 30/07/2013 à 19:46

Chocolat interdit 468x60
En Inde, il n’existe pas une façon de cuisiner mais de multiples qui varient d’une région à l’autre. Aussi, même si vous êtes déjà allés en Inde et que vous avez pu goûter aux subtiles saveurs du Cachemire ou du Penjab, heureux êtes-vous car votre voyage initiatique est loin d’être terminé !
Définie comme un art raffiné très ancien, la cuisine indienne a toujours été un moment de partage, de convivialité et porteuse de sens. En effet, elle nous dévoile les secrets culinaires de l’Inde et symbolise la richesse de son patrimoine.

Les épices

La cuisine indienne compte pas moins de 25 épices savamment sélectionnées et préalablement pilées au mortier. Leur recours dans les plats salés ou les desserts est un véritable savoir-faire que l’on ne peut inventer. Certaines épices ne seront jamais utilisées dans les desserts alors que d’autres comme la cannelle, figurent régulièrement dans la composition de plats salés. Certaines épices ne s’ajouteront qu’en fin de cuisson pour éviter que leur saveur ne soit altérée tandis que d’autres devront être grillées avant utilisation. Aussi le secret et la réussite des plats indiens ne reposent pas uniquement sur les ingrédients qui composent une recette mais sur la juste utilisation des épices.

Parmi les épices les plus connues, on retrouve :

• le piment vert ou rouge, utilisé frais, séché ou en poudre, il relève la saveur des curries et des chutneys

• le gingembre, en poudre il entre dans la composition des curries

• le safran, plus souvent utilisé sous forme de filament, il donne au riz sa couleur jaune et son goût raffiné

• le garam masala, correspondant à un mélange de poivre, de clou de girofle, de cannelle, de cardamome et de cumin

• la coriandre, fraîche ou sous forme de graines, elle est utilisée en abondance en remplacement de notre persil

• le curcuma en poudre, obtenu par réduction en poudre d’un rhizome cuit puis séché, est utilisé largement pour son pouvoir colorant et en prévention de certaines maladies.

Bien évidemment il en existe beaucoup d’autres plus ou moins connues (Fenugrec, Rattan-Jog, Tamarin, Sel noir etc.) qui apportent à chaque plat indien sa saveur si particulière.

Les spécialités

Bien que tous les indiens ne soient pas tous végétariens, vous aurez de fortes chances de trouver beaucoup de plats à base de légumes et de céréales. La viande étant plus coûteuse, les indiens se plaisent à préparer des plats de légumes variés, abondants, savoureux et peu chers.
De nombreux plats sont également préparés à partir de Ghee. Ne cherchez plus, le Ghee ou Ghi est un beurre fabriqué à partir du lait de bufflonne puis clarifié par une longue cuisson.

Parmi les plats les plus connus en Inde, on retrouve notamment :

• les pappadams, chips à base de farine de lentilles

• les chapatis, galettes à base de farine et d’eau

• les pakora, beignets de légumes

• les samosas, chaussons triangulaires farcis d’un curry de légumes

• le shikh kebab, rouleau de viande d’agneau haché, grillée au four tandoori

• le gushtaba, boulettes de viande épicées accompagnées d’une sauce au yaourt

• le poulet korma, viande rôtie agrémentée d’une sauce douce au yaourt ou à la crème

• le dhal, purée de lentilles

• le raïta, mélange de légumes frais et de yaourt tel le tzatziki

• les chutneys, sauces aigres-douces contenant des légumes ou des fruits

• le lassi, boisson sucrée ou salée très rafraîchissante à base de babeurre

• les naans, galettes cuites au four tandoori pouvant se consommer nature, farcis au fromage, à l’ail ou aux petits légumes.

Et comme tout cela peut se manger avec les doigts (de la main droite), succombez dès maintenant au charme de la cuisine indienne. Vous serez toujours bien accueillis.
Auteur : L'équipe Recettes Diététiques