Les cucurbitacées

Le 30/07/2013 à 19:46

Chocolat interdit 468x60
A chaque fin d’année, plus particulièrement pour celles et ceux qui fêtent Halloween, les cucurbitacées sont mises à l’honneur. Les citrouilles illuminées, souvent effrayantes mais parfois insolites, nous plongent dans un univers toujours plus fascinant. En effet, loin de passer inaperçues, les cucurbitacées sont pour la majorité des fruits de grande taille et parfois de forme indescriptible. Leurs couleurs sont variées et multiples : du blanc cassé, au jaune en passant par l’orange vif pour aller au vert kaki, vous avez le choix entre des fruits unicolores et multicolores.

Deux catégories peuvent néanmoins se différencier :

Les coloquintes destinées à orner nos tables de réception. Elles ne sont pas consommables et sont même souvent toxiques.
Les courges cultivées pour les qualités culinaires de leurs fruits. Aussi vous retrouverez très facilement dans votre assiette : les potirons, les citrouilles, les pâtissons, les potimarrons sans oublier les traditionnels courgettes, concombres, melons et pastèques qui font également parti de la grande famille des cucurbitacées.

Pauvres en calories mais riches en eau, en fibres, en vitamines (A, B, C) et en minéraux (calcium, fer, potassium), les cucurbitacées se font encore trop rares dans nos cuisines. D’autant plus que chaque courge se caractérise par une particularité culinaire : le potimarron à la saveur de châtaigne, le pâtisson au goût proche de l’artichaut, le patidou à la saveur sucrée ou encore la courge spaghetti dont l’intérieur ressemble étrangement à des spaghetti après cuisson etc.

Attention néanmoins à bien les conserver :

N’arrachez pas le pédoncule, cela entraînerait le pourrissement du fruit.
Laissez sécher les courges avant de leur faire prendre leurs quartiers d’hiver.
Maintenez-les dans une pièce sèche et aérée.
Evitez les chocs, ce sont des fruits fragiles.

En bref, un large choix s’offre à vous, alors profitez-en, c’est le moment !



Auteur : L'équipe Recettes Diététiques