Accro au sucre

Le 30/07/2013 à 19:46

Chocolat interdit 468x60
Accro au sucre, comment décrocher ?


Pâtisseries, viennoiseries, chocolat, bonbons, pâtes à tartiner… Vous raffolez des produits sucrés et vous avez même l’impression que vous ne pouvez plus vous en passer. Dès que vous avez envie d’un peu de réconfort ou que vous souhaitez vous détendre, vous vous dirigez spontanément vers les aliments les plus sucrés de votre placard. A certaines périodes du mois, les hormones vous jouent des tours en vous faisant croire que vous ne pourriez manger que ça !



Serait-ce devenu une drogue ?


Non rassurez-vous, l’attirance au goût sucré ne peut en aucun cas être comparée à une addiction comme on l’entend pour une drogue dure. Nous pouvons être attirés par le sucre mais si l’on se réfère à la définition officielle de l’OMS, on ne peut pas parler d’addiction « psychiatrique ». Néanmoins, plus nous mangeons des aliments sucrés, plus notre organisme en redemande. Un cercle vicieux peut donc s’installer. Mieux vaut essayer d’y échapper.



Une attirance qui vient de loin !


Vous ne vous en souvenez pas mais in utero vous étiez déjà sensible à la saveur sucrée. De quelle manière ? Par les variations de la glycémie (taux de sucre dans le sang) de votre mère. La sensation de faim qu’elle ressentait entraînait une baisse de la glycémie tandis que la prise alimentaire, permettant son augmentation, était liée à une sensation d’apaisement.
Aussi dès le début de notre vie, nous sommes conditionnés pour associer le sucre à une sensation agréable. Durant l’enfance, si l’alimentation n’est pas suffisamment variée, le goût sucré risque de rester la saveur prédominante.



Faut-il se priver ?


Non, le sucre doit rester un aliment plaisir. Se priver d’un aliment dont on raffole revient à induire une frustration. Le risque de toute frustration est de transformer votre attirance au goût sucré en une compulsion alimentaire ingérable. Au lieu de manger un carré de chocolat, vous risqueriez de manger la plaque voir davantage… Inutile donc de diaboliser votre gâteau au chocolat !
Néanmoins certaines situations exigent de faire plus attention à sa consommation. En effet, si vous êtes diabétique ou si vous avez des problèmes de surpoids voir d’obésité, il vaudrait mieux faire le point sur votre consommation. De même, si votre alimentation est basée exclusivement sur des produits sucrés et que vous n’arrivez à rien manger d’autre, le mieux est de faire un bilan avec un(e) diététicien(ne).


Pour les contacter, composez le 03 20 316 136


Comment limiter ses envies de sucré ?


Avec vos enfants, faites de la prévention :


- Variez les saveurs et faites-leur découvrir d’autres goûts tout en vous amusant : l’épicé, le salé et l’amertume doivent également faire partie de leur éducation nutritionnelle.

- Evitez de leur faire boire des sodas et/ou des jus de fruits au cours des repas. Le goût sucré de ces boissons altèrent et masquent les autres saveurs. L’eau reste la seule boisson indispensable.

- Ne rajoutez pas trop tôt de sucre dans les laitages. Les bébés tolèrent très bien de manger un yaourt sans sucre.

- Limitez l’ajout du sucre dans vos recettes : préparez par exemple des compotes de fruits sans sucre ou à défaut achetez des compotes sans sucre ajouté.




Mangez sainement et varié :


- Ne vous privez pas de glucides complexes aux repas principaux. Les pâtes, le pain complet ou encore le riz sont la base de notre alimentation. S’en priver conduit à une situation de manque que vous compenserez en mangeant des biscuits ou autres produits sucrés.

- Accompagnez les glucides complexes de légumes verts. Peu importe lesquels, ceux que vous aimez. Et préparez-les avec goût ! Ne vous limitez pas aux épinards à l’eau !

- Evitez de manger du sucre avant le repas : cela coupe l’appétit. Préférez manger une pâtisserie en dessert, après un repas complet. Vous limiterez ainsi l’augmentation de votre glycémie.

- Préférez les sirops d’agave et d’érable qui se caractérisent par un pouvoir sucrant élevé mais un Index glycémique beaucoup plus bas que celui du sucre blanc. Sans en abuser, utilisez-les pour aromatiser vos yaourts ou vos crêpes.

- Evitez d’avoir trop de bonbons et de biscuits à disposition dans vos placards.

- Diminuez les quantités de sucre préconisées dans les recettes.

- Vous avez du mal à arrêter de grignoter,optez pour notre complément alimentaire anti-fringale. Retrouvez Body 6 dans notre boutique en ligne www.mon-centre-minceur.com




Vous l’aurez compris, rien ne vous empêche de continuer à vous faire plaisir. L’important est de varier vos sources de sucre, le tout en restant modéré !
Auteur : L'équipe Recettes Diététiques