L'alimentation végétarienne

Le 30/07/2013 à 19:46

Chocolat interdit 468x60
De nos jours, le végétarisme est un régime alimentaire plus ou moins répandu selon les pays. Il est pratiqué soit par conviction éthique, religieuse ou encore par peur de certaines maladies. En suivant quelques règles nutritionnelles simples, il est possible de manger équilibré. Faisons le point.



Intérêts nutritionnels et dangers
L’alimentation végétarienne se distingue par deux types de régimes assez semblables :



- Le végétalisme : en plus de proscrire la chair animale, le végétalien ne mangera aucun produit d’origine animale (produits laitiers, oeuf etc.) : il ne privilégie que les aliments du règne végétal.



> Les inconvénients : ce régime n’est pas recommandé car il est trop restrictif. Au vue des carences qui peuvent apparaître, il peut entraîner des retards de croissance, des anémies, des états de grande fatigue physique et mentale etc. Les végétaliens doivent impérativement suivre des cures de compléments alimentaires spécifiques et demander un avis médical.



- Le végétarisme : exclusion de toute chair animale (viande, volaille, poisson, jambon, fruits de mer etc.) et de ses dérivés (gélatine, bouillons etc.). En revanche un végétarien consommera des produits laitiers, des ½ufs, des fruits, des légumes, des céréales, des légumineuses, de soja et dérivés (tofu, lait de soja etc.).



> Les avantages : le régime végétarien apporte peu de sel, de graisses saturées et de protéines. Il participe donc à la prévention des maladies cardio-vasculaires, du diabète de type 2, du cholestérol etc. Grâce aux produits consommés, il est entre autre une source importante de fibres, de potassium et de vitamine C.



> Les inconvénients : ce régime alimentaire nécessite une information nutritionnelle complète. En effet, il ne s’improvise pas : il est indispensable de sélectionner rigoureusement les aliments afin de les associer de telle sorte que les besoins physiologiques soient couverts. De plus, lors de repas pris à l’extérieur ou au restaurant, il n’est pas toujours facile de trouver un menu végétarien.



Les protéines animales sont de meilleure qualité que les protéines végétales. Aussi, en les supprimant, les végétariens doivent être attentifs à la composition de leur menu. En réalisant de bonnes associations, ils atteindront un équilibre satisfaisant. En pratique, ces associations peuvent se faire soit entre deux produits complémentaires d’origine végétale, soit entre un produit d’origine végétale et un d’origine animale.





On recommande aux végétariens de manger en proportion suffisante, des aliments céréaliers, des légumineuses ou des pommes de terre à chaque repas, selon leur appétit. Il sera également important de varier les associations. Au quotidien, il leur est également conseillé de manger des légumes, des fruits (3 par jour maximum), des produits laitiers ainsi qu’un minimum de matières grasses végétales, sources d’acides gras essentiels.

Plusieurs carences seront ainsi limitées, notamment les protéines, vitamines A, D ou encore le calcium.

Tout cela ne dispense bien évidemment pas d’un bilan de santé régulier avec votre médecin et d’un bilan nutritionnel auprès d’une diététicienne.
Auteur : L'équipe Recettes Diététiques